33 fans | Vote

#184 : Le grand saut

 

Une personne s'est suicidée du haut de l'immeuble de chez Geugène.

 

 

Guest: Michel Vuillermoz

Plus de détails

Apparté d'ouverture: Jean-Claude présente sa nouvelle caméra à Hervé, qui se moque de la qualité de l'appareil. Mais Jean-Claude s'en moque complètement, son but est d'avoir sa caméra tout le temps sur lui pour filmer le moindre fait divers. Il se poste d'ailleurs souvent sur le pont au-dessus de l'autoroute en attendant un accident. Hervé comprend alors pourquoi des graviers sont tombés sur le toit de sa voiture...

Episode: Une jeune femme vient de sauter du haut de l'immeuble où se situe la sociéré Geugène. Un journaliste du journal local interroge Jean-Claude et Hervé. Mais mises à part les blagues douteuses de Jean-Claude, les deux employés n'ont rien à raconter car ils n'ont absolument rien vu. Le journaliste est sur le point de s'en aller mais Jean-Claude, qui veut à tout prix avoir son nom dans le journal invente toutes sortes de détails, allant même jusqu'à laisser entendre que la jeune femme avait une liaison qui aurait mal tourné. Lorsque le journaliste mentionne la police, Jean-Claude se rétracte, tout en essayant de faire publier quelques petites annonces.

Apparté de fermeture: Hervé et Jean-Claude consultent avec empressement la rubrique des faits divers mais le journaliste ne mentionne rien, hormis la société Digix. Hervé est fou de rage mais Jean-Claude est ravi car ses petites annonces ont été publiées.

 

N.B.: Cet épisode fait partie de ceux dont le point de vue n'est pas seulement filmé de la machine à café.

Ouverture

 

Hervé boit son café, Jean-Claude arrive avec une caméra.

Jean-Claude: Hervé?

Hervé: Quoi?

Jean-Claude: Un sourire!

Hervé, se retournant: Oh non! Il rigole. C'est quoi ça, encore?

Jean-Claude: C'est dingue hein, la technologie bourrée de cristaux liquides?

Hervé: Mais dans un an elle est....elle est dépassée ta camelotte, là!

Jean-Claude: Mais d'ici là elle sera largement amortie va, t'inquiète pas! Je vais vendre mes images au 20h, moi.

Hervé: Ah parce que tu crois que tes films de vacances sordides ça va intéresser les gens de la télé?

Jean-Claude: Mes films de vacances non, mais un bon fait divers, ça ouais. Ça fait deux week-ends que je film non-stop, là. Je me suis installé sur le pont qu'enjambe l'autoroute en bas de chez moi. Y'a bien un con qui va finir par se scratcher et là, hop! Direct au 20h!

Hervé: Attends Jean-Claude; le grand con en survêt' fluo qui jetait les graviers sur le pont de la 26, c'était toi? J'en ai reçu sur mon pare-brise.

Jean-Claude: Bah t'emballe pas, c'est....c'était pas du gravier, c'était de la litière pour chat.

 

Scène 1

 

Hervé et Jean-Claude sont avec un journaliste.

Hervé: Sale histoire.

Journaliste: Vous connaissiez la personne qui a fait ce geste irréparable?

Hervé: Non.

Jean-Claude, moqueur: Oh vous savez à cette vitesse là, c'est difficile de mettre un nom sur un visage.

Hervé: Oh ça va, Jean-Claude. On fait pas de l'humour avec quelqu'un qui vient de sauter du haut d'un immeuble. Un suicidé c'est grave quand même.

Journaliste: Une suicidée.

Hervé: Oh non, une femme!

Journaliste: Ouais. On a retrouvé son sac à main à côté d'elle, une femme ne saute jamais sans son sac à main.

Jean-Claude, écrivant: Ça c'est bon, je vais la noter.

Journaliste: Bon vous avez rien vu quoi, hein?

Hervé: Bah on a rien vu...attendez! Vous êtes qui vous? Hein? Vous avez déboulé comme ça et tout, vous avez pas votre carte de presse. Vous travaillez pour quel journal?

Journaliste: Pour l'instant, je travaille pour un journal local, hein. C'est sûr qu'on n'a pas le même tirage qu'un quotidien national mais enfin, on couvre tout ce qui se passe dans la région, ok? C'est pas rien!

Jean-Claude: Et la tentative de record du week-end dernier, c'est vous?

Journaliste: La plus grosse choucroute du monde?

Jean-Claude: Ouais.

Journaliste: Non non, c'est mon collègue de la culture.

Jean-Claude: Ah ouais...

Hervé: Et vous travaillez pour quelle rubrique?

Journaliste, agacé: La rubrique des chiens écrasés.

Hervé: En l'occurence, ce serait plutôt les chiennes écrasées, là. Il rigole.

 

Scène 2

 

Journaliste: Bon bah, allez-y! Qu'est-ce que vous avez à me dire? Euh...je vous écoute.

Jean-Claude: Vous....vous prenez pas des notes?

Hervé: Et pis des photos, hein! Pour illustrer en couverture; nos deux gueules et tout.

Journaliste: Ok d'accord ouais, j'ai compris. Je suis tombé sur deux charlots qu'on rien à me dire c'est ça hein?

Jean-Claude: Mais non!

Journaliste: Bah au revoir messieurs, bonne continuation.

Jean-Claude: Non mais attendez, attendez. On...on va vous raconter mais c'est vrai que c'est....c'est terrible quoi ce fait divers, là. Ce...cette chute, ce cri strident, vraiment c'est...

Hervé: Si au moins le toit d'une voiture avait pu amortir les choses, mais non!

Jean-Claude: Non non, là c'est tombé pile à l'endroit où y avait pas de voiture, à la place réservée aux handicapés. Mais nous, on n'a pas d'handicapés ici.

Hervé: Quoique note; si elle s'en était sortie, elle y aurait eu le droit à cette place, hein!

Jean-Claude: Exact!

Hervé: C'est vraiment la faute à pas de chance, quoi.

Jean-Claude: Voilà en gros les détails...alors?

Journaliste: Alors quoi?

Jean-Claude: Bah alors, alors vous allez nous citer dans l'article!

Hervé: Ah bah oui et....et attention! N'écorchez pas son nom il y tient, c'est Convenant.

Jean-Claude: Oui!

Hervé: C'est facile à écrire et c'est facile à retenir.

Jean-Claude: Jean-Claude.

Hervé: Voilà, avec un « t » à la fin.

Journaliste: Ah bah, j'aurais bien aimé mais là je crois que ça va pas être nécessaire. Non parce que c'est un fait divers banal, pas très excitant. Non un suicide dans le milieu professionnel, ça fait pas rêver les gens, ça leur rappelle trop la vie du bureau. Non ça aurait été un drame passionnel, moi je dis pas; un drame passionnel, j'aurais pu broder. Mais là....non non non. Non, puis tout ça, ça m'a pas l'air très sérieux, hein? Allez, salut!

Hervé: Salut. Le journaliste se dirige vers l'ascenseur.

Jean-Claude: Elle avait un amant!

Hervé recrache son café et regarde Jean-Claude, stupéfait.

 

Scène 3

 

Jean-Claude: Parfaitement, un amant! Et ouais! Je les ai surpris une fois dans l'immeuble. On parle bien d'une blonde, la trentaine?

Journaliste: Ouais, ouais.

Jean-Claude: Et bah là, ils avaient dû se donner rendez-vous sur le toit de l'immeuble!

Hervé: Mais arrête, Jean-Claude! Mais qu'est-ce qui te permet de parler de la vie de cette malheureuse!

Journaliste: Ouais...quoi d'autre?

Jean-Claude: Et pis, ça a du mal tourner. De toute façon, elle voulait le quitter.

Hervé: Arrête Jean-Claude!

Jean-Claude: Ils se sont empoignés et, et là y'a eu un faux pas, et...et la chute trente mètres plus bas....voilà! Mais ça, vous pouvez l'écrire noir sur blanc!

Journaliste: Non mais c'est du lourd ce que vous me dîtes là!

Jean-Claude: Eh ouais!

Journaliste: C'est quoi vos noms, déjà?

Hervé: Quoi vos noms, vos noms....son nom! Et puis, il préfère rester anonyme.

Jean-Claude: Mais pas du tout!

Hervé: Mais si Jean-Claude, tais-toi!

Journaliste: Non mais moi je veux bien, mais la police va me faire chier. Attention, je suis pas une balance là, mais c'est très grave. Moi, j'ai besoin d'être couvert.

Jean-Claude: Quoi? Quelle police?

Hervé: Quelle police...

Journaliste: Bah quoi, les flics! Non mais va...va falloir leur parler de cet amant!

Jean-Claude: Un amant, un amant, mais quel amant? On parle bien d'une...d'une brune, la cinquantaine c'est ça? Et puis, vous êtes sur que c'était une femme? Parce que, en général, les femmes elles se suicident aux médicaments, c'est plus doux.

Journaliste: D'accord...

Jean-Claude: Et sinon euh...on peut mettre des petites annonces dans votre journal, là? Parce que j'ai des noeuds marins dans ma cave là, sous verre, qui viennent de Quimper; ça m'emcombre et je voudrais bien les vendre. Je peux....je peux vous demander au journal? C'est quoi votre nom?

Journaliste: Tintin, grand reporter! Il prend l'ascenseur et s'en va.

Jean-Claude: Ah ouais d'accord, c'est bon.

Hervé: Tu t'en souviendras?

Jean-Claude: Oui oui, bah oui, Tintin, avec deux « t ».

Hervé: Ah bah, tu sais l'écrire en plus.

Jean-Claude: Bah bien sûr!

 

Fermeture

 

Hervé lit le journal, Jean-Claude le rejoint.

Jean-Claude: Alors?

Hervé: Attends....ça y est, je l'ai!

Jean-Claude: Où? Où ça?

Hervé: Là, là regarde!

Jean-Claude: Ah ouais, ouais c'est là.

Hervé lit l'article: «  Drame dans la zone industrielle, une jeune femme se jette du haut d'un immeuble qui abrite la société Digix! »

Jean-Claude: Digix! Et après?

Hervé: Bah y a rien après, il cite même pas le nom de notre boîte! Après tout ce qu'on lui a dit cet enfoiré, là!

Jean-Claude, lui prenant le journal: Attends, j'veux voir s'ils ont mis ma petite annonce. Tu sais les...les noeuds marins, là et le baromètre en forme d'ancre!

Hervé: Attends mais on s'en fout de ça!

Jean-Claude: Quoi on s'en fout? Ça y est, c'est là! Ça y est: « Demandez Jean-Claude. » Putain ça y est, j'ai mon nom dans le journal! Hervé s'en va. Bah, pourquoi tu t'en vas?

Hervé: Oh, hé!

Jean-Claude: Ah oui....t'es jaloux, ouais! T'as qu'à vendre quelque chose, tu seras dans le journal. « Téléphonez après 20h. » Bah ouais, ça c'est normal, parce qu'avant je bosse. « Pas sérieux s'abstenir. » Ça c'est....je suis pas un blaireau.

Kikavu ?

Au total, 15 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

yoshi91 
21.03.2022 vers 14h

Cifrolo 
13.04.2021 vers 02h

jptruelove 
03.04.2020 vers 14h

Aloha81 
29.07.2018 vers 15h

Annaelle19 
13.03.2018 vers 18h

eva003 
Date inconnue

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci au rédacteur qui a contribué à la rédaction de cette fiche épisode

fairgirl 
Ne manque pas...

Participe au nouveau défi HypnoFanfics!
Défi HypnoFanfics 3 | Participer

Activité récente
Actualités

"Spécial 20 ans" ça se prépare...
Cela fait plusieurs mois que l'information tourne et après avoir été confirmée, on sait désormais...

La version québécoise de Caméra Café de retour mardi!

La version québécoise de Caméra Café de retour mardi!
Près de 9 ans après la conclusion de sa 10e saison  la version québécoise de Caméra Café effectue...

20 ans de la série: épisode événement ?

20 ans de la série: épisode événement ?
Interrogé par un site belge, Bruno Solo a confirmé qu'il travaillait actuellement sur l'écriture...

"La vérité si je mens !"
Ce soir à 21h05 sur W9, vous pourrez retrouver Bruno Solo dans le film "La vérité si je mens !". Il...

Anniversaire

Anniversaire
En ce 8 novembre, Tom Novembre fête ses 61 ans. Nous lui souhaitons un joyeux anniversaire et une...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

HypnoRooms

bloom74, 21.06.2022 à 07:34

Bonjour, dernier jour pour voter pour la manche2 de la SuperBattle du quartier The Boys. A vous de jouer.

KylianM, 21.06.2022 à 17:12

Venez récompenser les séries quotidiennes françaises avec Les Quotidiennes Awards sur le quartier de Plus belle la vie !

CastleBeck, 22.06.2022 à 11:27

Le survivor du quartier This Is Us compte sur vos votes! Merci

ShanInXYZ, 22.06.2022 à 17:10

Nouveau thème dans Voyage au centre du Tardis, quelle photo de Dan Lewis allez vous nous dénicher ? Passez voir le Docteur

bloom74, 22.06.2022 à 17:34

Et voilà la 3e Manche de la SuperBattle est en cours, les combats de titans ont commencé. Retrouvez les sur le quartier The Boys !

Viens chatter !